Principal L'huile

Goût de ginseng

Le ginseng a un grand nombre de composants bénéfiques divers qui sont inclus dans sa composition.

Les propriétés curatives du ginseng sont dues à la variété et à la complexité des composants chimiques, dont la plupart ont déjà été assez bien étudiés.

Une telle multitude de composants a déterminé les caractéristiques gustatives uniques de cette plante médicinale.

Saveur de ginseng

Dans les légendes et les contes antiques, vous pouvez trouver de nombreuses références à la plante secrète et étonnante appelée ginseng (elle est aussi appelée la racine de la vie).

Ils ont parlé de lui comme suit: «il peut mystérieusement soigner les maladies séniles, restaurer la jeunesse et retrouver le moral, sortir les personnes affaiblies par la maladie et les personnes surchargées de travail».

Le ginseng est apprécié, surtout en Chine - son poids en or. Jusqu'à présent, en Corée et en Chine, la racine de ginseng est également utilisée en cuisine.

L'odeur est particulière, le goût du ginseng est doux et chaud, puis amer. Nous avons l'habitude de l'utiliser dans diverses préparations et thés à base de ginseng. Ils ont un goût légèrement différent.

Caractéristiques du goût de thé au ginseng

En bref, il s’agit d’un thé léger et sucré. Son arôme est un mélange lumineux. De plus, ce ne sont pas des "notes", mais une douceur claire et nette. Son goût se tiendra dans la bouche même après vingt minutes après la fin de la consommation de thé.

Léger, mais vivement perceptible à l'expiration, il ravira et vous rappellera le plaisir de boire du thé et les bienfaits obtenus. La dureté ne sera pas: après tout, il est considéré comme un thé léger.

Il peut être brassé environ trois fois. Chaque fois le goût changera un peu, mais le goût sucré se fera sentir longtemps dans la bouche.

Le goût du ginseng dans la teinture de l'eau - doux, rappelle légèrement le médicament, mais en général, agréable et pas très envahissant. La couleur de l'eau lors de l'insistance ou de la cuisson ne change pas. Comme si vous buviez de l'eau ordinaire, mais avec un arôme envoûtant et un arrière-goût sucré.

En outre, ils produisent diverses poudres, comprimés, gélules, vitamines à base de ginseng. Ils donnent un goût différent. Par exemple, les pastilles sont produites avec de la saveur de pomme, du cassis, du citron et autres.

Ginseng au miel

Recommandation à ceux qui veulent avoir un goût plus agréable:

  1. Racine de ginseng frais
  2. Mélanger avec du miel préchauffé dans le rapport suivant: 50g. racine 0,5 kg de miel.
  3. Laisser infuser pendant environ trois semaines en remuant de temps en temps.

Et avec le ferment cicatrisant du lait, nous ajoutons une cuillerée à thé de ginseng avec du miel - nous obtenons ainsi un lait aigre incroyable au goût inégalé.

http://vsezhenshen.ru/vkus-zhenshenya.html

Ginseng: propriétés curatives et application

Le ginseng est un genre d'herbes vivaces appartenant à la famille des Araliaceae et comprend un peu plus de 10 espèces. Dans des conditions naturelles, ses représentants se trouvent en Amérique du Nord, en Russie (Sibérie, Altaï, l'Oural) et dans certains pays de l'Asie de l'Est (Chine, Corée, Japon, Vietnam). Le ginseng ordinaire ou réel est l'une des plantes médicinales les plus célèbres. À des fins thérapeutiques, il est spécialement cultivé, car les réserves naturelles sont limitées et ne sont pas en mesure de répondre à la demande. La racine de ginseng a des propriétés adaptogènes et toniques, renforce le corps, améliore l'immunité et la résistance à diverses maladies. La médecine traditionnelle orientale utilise activement cette plante depuis plus de 2000 ans et pense qu'elle prolonge la vie et préserve la jeunesse. En raison de ses propriétés curatives précieuses et de la similitude de la forme de la racine avec le corps humain, le ginseng a reçu les noms suivants: racine de la vie, sel de la terre, don de l'immortalité, l'herbe divine, Stoil, etc.

Description botanique

Les endroits où le ginseng pousse dans des conditions naturelles sont des forêts épaisses ombragées, de conifères, de feuillus, de cèdre, de charme et de forêts mixtes. Cela se produit seul ou en petits groupes. Il convient aux sols fertiles bien drainés, moyennement humides et riches en engrais. La plante ne tolère pas une humidité élevée et la lumière directe du soleil. La reproduction est effectuée par graines. Le ginseng a une longue vie, son âge peut atteindre 100 à 150 ans.

Intéressant: la plante épuise considérablement le sol sur lequel elle pousse. Par conséquent, lorsqu'il est cultivé artificiellement après la récolte, il est recommandé de la planter au même endroit au plus tôt après 10 ans.

Racine racine de ginseng (longueur jusqu'à 25 cm, diamètre jusqu'à 3 cm), charnue, ridée, extérieur blanc jaunâtre, en forme de fuseau, avec de grandes ramifications (jusqu'à 6 pièces). Sur une pause fraîche un blanc lisse a une odeur sucrée. La forme de la racine est cylindrique avec des renflements prononcés en forme d'anneaux dans la partie supérieure, dont le nombre augmente avec l'âge. Le rhizome est court, rétréci, ridé transversalement, situé au sommet de la racine, avec des cicatrices de tiges tombées. Au sommet se trouve un bourgeon d'hivernage, à partir duquel se développe une pousse aérienne. À l'âge de 100 ans, la masse racinaire de la plante est de 300 à 400 g.

La floraison a lieu au milieu de l'été, 8 à 10 ans après la germination des graines. Fleurs bisexuées et staminées, 5 étamines, pistil avec ovaire inférieur et deux colonnes. Les fleurs sont de petite taille (jusqu’à 2 mm de diamètre), de couleur blanche et de forme semblable à celle d’un astérisque. Ils sont souvent rassemblés en 10 à 20 morceaux dans l'inflorescence d'un simple parapluie d'un diamètre de 2 à 3 cm en haut de la flèche florale, qui laisse le centre du tourbillon. Polis par eux-mêmes, ont un arôme agréable.

Les fruits, qui sont des drupes biloculaires rouge vif juteuses ou, moins souvent, de trois cèdres d'une longueur maximale de 10 mm, mûrissent à la fin de l'été - au début de l'automne. Chaque nid contient une graine ridée de couleur crème ou blanche, d’une taille de 3 à 6 mm, ayant la forme d’un cercle ou d’un disque irrégulier.

Composition chimique

Les propriétés bénéfiques du ginseng sont dues à la diversité de ses composés chimiques actifs. La principale matière première médicinale est la racine de la plante, mais elle est parfois également utilisée en partie aérienne. Il contient:

  • des alcaloïdes;
  • les résines;
  • vitamines (ascorbique, nicotinique, pantothénique, acide folique);
  • minéraux (S, P, Mg, K, Ca, Co, Mn, Fe, Cu, Mo, Cr, Zn, Ti)
  • tanins;
  • le mucus;
  • saponines triterpéniques (ginsénosides ou panaxosides);
  • les polyacétylènes (falkarinol, panaxinol, falcarintriol, panaxidol);
  • acides aminés et oligopeptides;
  • les polysaccharides (pectines, amidon);
  • les phytostérols;
  • les acides gras;
  • huiles essentielles (principalement sesquiterpènes).

Important: Il a été établi que la teneur la plus élevée en oligo-éléments dans la racine de ginseng se situe plus près de la fin de la période végétative.

Achat de matières premières

Le ginseng sauvage est récolté uniquement avec une autorisation spéciale, en quantité limitée (10 à 15 g). En conséquence, ce plaisir n’est pas disponible pour tous les herboristes.

Préparation des racines produites lors de la rougeur du fruit. Les racines sont soigneusement creusées, coupées des parties aériennes et soigneusement nettoyées des impuretés. Ensuite, la vapeur est traitée pendant 60 minutes et séchée à l'état suspendu pendant un à deux mois. Après séchage, la masse racinaire diminue d'un facteur 2–4 et acquiert une couleur brun clair. Le produit ainsi récolté s'appelle «racine jaune». Le traitement à la vapeur ne peut pas être effectué. Dans ce cas, les racines sont lavées à l’eau froide, séchées dans des séchoirs spéciaux à une température ne dépassant pas 60 ° C, puis obtiennent une "racine blanche".

Le moyen le plus populaire est la "racine rouge". Pour l'obtenir, après la récolte et le nettoyage, les racines de la plante sont bouillies pendant 1 heure dans de l'eau, puis percées avec des aiguilles et bouillies pendant 3 heures dans une solution de sucre de canne, puis cuites au feu et séchées au soleil jusqu'à ce qu'elles durcissent.

Stocker les matières premières finies doit être dans des bocaux en verre pas plus de 3 - 5 ans. En médecine traditionnelle, la racine de ginseng est utilisée non seulement sous forme séchée, mais aussi sous forme fraîche. Les racines fraîches sont stockées dans des caisses en bois et s’endormissent avec de la mousse de sphaigne, qui retient bien l’humidité, a un effet antimicrobien et leur permet de rester au sec jusqu’à 5 ans. Sans emballage spécial, ils restent valables 5 jours.

Important: le ginseng chinois est inscrit au Livre rouge international, le reste de ses espèces sauvages est strictement protégé par les lois régionales.

À des fins thérapeutiques et cosmétiques, on utilise principalement du ginseng cultivé, qui est récolté après avoir atteint l'âge de 5 à 8 ans. Il est cultivé dans des plantations spécialement équipées ou obtenu à partir de cultures cellulaires en laboratoire. Les propriétés curatives du ginseng en croissance et de ginseng cultivé sont identiques, la concentration en substances actives ne peut que légèrement différer (sa croissance artificielle est inférieure). Plante cultivée en Russie, en Australie, en Amérique, au Japon, au Vietnam, en Chine, mais le principal producteur est la Corée du Sud.

Formes de libération

Le ginseng cultivé est disponible à des fins médicinales sous diverses formes. Après avoir collecté les racines d’une plante, celles-ci sont soigneusement examinées selon certains paramètres et triées par niveau de qualité, qui en distingue quatre:

  • la racine céleste est la racine de ginseng idéale la plus chère, pesant 68 g ou plus, et qui ressemble le plus à un corps humain avec un nombre de branches strictement défini, sans aucun trou ni dommage;
  • racine de la terre - a un nombre insuffisant de branches ou ne ressemble pas à un corps humain;
  • bonne racine - toutes les autres racines qui ne peuvent pas être attribuées aux catégories ci-dessus;
  • racine coupée - racines qui ont été récoltées lors de la récolte ou parées.

Les types de préparations suivants sont fabriqués à partir de racine de ginseng:

  • matières premières végétales, sont des assiettes rectangulaires ou triangulaires de couleur blanc jaunâtre pouvant atteindre 10 cm, dans lesquelles sont visibles des morceaux de racines filiformes;
  • teinture;
  • capsules, comprimés, granules;
  • ginseng rouge en conserve, vendu dans des boîtes scellées, emballé dans du papier ou emballé dans une boîte en bois;
  • extrait de ginseng rouge;
  • racines cuites à la vapeur et prêtes à consommer;
  • poudre de racine broyée.

En Chine, un remède tonique et rafraîchissant très populaire est un type spécial de thé oolong au ginseng. Il se caractérise par un goût et un arôme d'épices floraux agréables. Il se compose de feuilles de thé vert et d'herbes médicinales. Pour le préparer, les feuilles de thé sont tordues en boules, elles sont roulées dans une poudre spéciale composée de racine de ginseng broyée, de feuilles de raynekia, de feuilles de houx et d’autres herbes. De ce fait, il prend l’apparence de boules ou de mottes qui, une fois brassées avec de l’eau chaude (80 - 95 ° C), se déplient et se transforment en feuilles de thé entières. Dans la fabrication du thé oolong, la fermentation n'est pas complète, contrairement aux thés traditionnels. Cette boisson aide à renforcer le système nerveux, à faire face à la fatigue physique et émotionnelle.

Ginseng au thé Oolong Certains fabricants de produits pharmaceutiques produisent divers suppléments diététiques et des vitamines contenant du ginseng, qui ont un effet tonique sur le corps.

Propriétés médicinales

Les fonds à base de racine de ginseng ont un assez large éventail de propriétés médicinales et agissent sur une variété de processus dans le corps. Ils sont:

  • avoir un effet tonique;
  • augmenter l'appétit;
  • arrêter de vomir;
  • aider à récupérer plus rapidement après la chirurgie et les maladies graves;
  • augmenter les performances;
  • normaliser la pression artérielle;
  • réduit la concentration de glucose et de cholestérol dans le sang;
  • améliore la fonction surrénalienne et d'autres glandes endocrines;
  • effets bénéfiques sur le système nerveux central, aide à la dépression, névrose et neurasthénie;
  • augmenter le désir sexuel, stimuler la fonction sexuelle chez les femmes et les hommes.

La teinture des feuilles de la plante peut être utilisée pour traiter le diabète, les ulcères trophiques et la nécrose des tissus.

La réception des agents de ginseng aide à ralentir le processus de vieillissement, améliore la mémoire, les performances mentales, l'activité cérébrale, les processus métaboliques dans le corps et augmente ses capacités de protection.

La teinture de ginseng a trouvé une application dans le traitement complexe du diabète, de l'athérosclérose, des maladies du système nerveux central, de la fatigue mentale, de la névrose et du syndrome de fatigue chronique, de l'épuisement. Le ginseng est utilisé pour normaliser la pression, en raison du fait que des extraits aqueux de ginseng aident à réduire la pression artérielle et que l'alcool, au contraire, augmente. Il est efficace dans le traitement de la maladie des rayonnements et des effets de l'exposition aux rayonnements.

Intéressant: Dans les pays de l’Est, la racine de ginseng est utilisée en cuisine. Il est ajouté aux soupes, aux porridges, bouilli, frit. La poudre de la racine est utilisée comme assaisonnement.

La plante est efficace dans les maladies des articulations et de l'ostéochondrose. Il peut être utilisé à la fois en externe sous forme de compresses et de lotions et en dedans. Le ginseng réduit la douleur, réduit l'inflammation, ce qui facilite grandement l'état général du patient. Extérieurement, il est toujours utilisé pour les maux de dents, les maladies de la gorge et de la cavité buccale.

L'action immunostimulante rend l'utilisation du ginseng efficace pour la prévention de l'incidence de la grippe lors d'épidémies saisonnières. En outre, la réception de fonds basés sur ces fonds pendant le SRAS contribue à réduire le risque de complications et à faciliter l'évolution de la maladie.

L'efficacité du ginseng pour les hommes

La racine de ginseng pour les hommes est efficace pour des problèmes tels que l'impuissance, l'éjaculation précoce. En raison de la teneur en saponines, la plante stimule l'activité sexuelle chez les représentants du sexe fort, augmente la libido, augmente la puissance et augmente la motilité des spermatozoïdes. L'efficacité du ginseng à augmenter la puissance en raison de son effet vasodilatateur, il améliore la circulation sanguine et la nutrition du pénis, ce qui conduit à une augmentation de la durée et de la stabilité de l'érection.

Ginseng en cosmétologie

L'huile essentielle de ginseng est utilisée à des fins cosmétiques en tant que composant des moyens pour stimuler la régénération de la peau et la croissance des cheveux. Il protège la peau de la déshydratation, améliore la microcirculation sanguine, la régénération cellulaire, a un effet tonique et bactéricide, ralentit le flétrissement de la peau, lisse les ridules. Il est ajouté aux masques, crèmes, baumes. Le ginseng est efficace pour les cheveux, il aide à la perte de cheveux et aux pellicules. La teinture des racines et des feuilles de la plante doit être frottée dans les follicules pileux ou utilisée sous une forme diluée avec de l'eau pour rincer les cheveux.

Intéressant: le ginseng désigne les plantes associées à diverses légendes. Selon l'un d'eux, la plante apparaît à l'endroit où la foudre frappe une source qui va sous la terre plus tard.

Analogues De Ginseng

En médecine traditionnelle, les propriétés médicinales du ginseng sont souvent comparées à celles de l’Eleutherococcus, également appelé «ginseng sibérien» par la population. Ces deux plantes appartiennent aux adaptogènes et appartiennent à la même famille Araliaceae. Sur la question de savoir si le ginseng ou l'éleuthérocoque est préférable, il est difficile de donner une réponse définitive. Eleutherococcus a un effet plus lent et plus lisse, l’effet de son utilisation s’accumule progressivement, mais il dure plus longtemps. Contrairement au ginseng, les réserves naturelles d'Eleutherococcus sont plus riches. Il a un effet plus prononcé sur la normalisation du métabolisme des glucides et davantage sur la réduction du taux de glucose et de cholestérol dans le sang. Une surdose accidentelle d’argent provenant d’éleuthérocoques aura des conséquences moins graves pour le corps.

Méthode d'utilisation

En médecine traditionnelle, les onguents, les pâtes, les teintures, les décoctions, les thés sont préparés à partir de racine de ginseng et sont également utilisés sous forme de poudre sèche.

Avertissement: Tous les moyens contenant du ginseng doivent être consommés à l'intérieur le matin, faute de quoi il peut y avoir des problèmes de sommeil la nuit en raison de l'effet stimulant de la plante.

Teinture de ginseng sur vodka pour douleurs articulaires

Racine sèche broyée (15 g) versez 500 ml de vodka et maintenez le mélange pendant 2 semaines. Utilisé pour le frottement et les compresses pour la douleur dans les articulations. Frotter dépenser 1 à 2 fois par jour. Pour une compresse avec de la teinture, elle est imprégnée de gaze pliée plusieurs fois et appliquée sur le point sensible pendant 30 minutes le matin et le soir.

Extrait de miel

Une quantité de racine de ginseng broyée de 25 g est introduite dans 500 g de miel. Placez le mélange dans un endroit sombre pendant 2 semaines. Ensuite, retirez soigneusement les restes de racines. Prendre 1 c. par jour avec maux de tête, fatigue, froid.

Ginseng avec du jus de raisin

La racine de plante fraîche broyée est mélangée à 30 à 40 ml de jus de raisin. L’outil obtenu est pris oralement 30 minutes avant les repas:

  • avec l'arthrite (½ c. à thé deux fois par jour);
  • pour les douleurs musculaires (¼ c. une fois par jour);
  • de l'alopécie (1,5 cuillère à soupe une fois par jour);
  • renforcer le système immunitaire et prévenir diverses maladies (½ c. à thé deux fois par jour);
  • avec l'hypertension (½ c. à thé deux fois par jour).

En cas de maux de dents aigus, cet outil est efficacement appliqué sur les gencives et les callosités - dans les zones douloureuses des pieds.

Pâte de ginseng

La racine (2 cuillères à soupe) est broyée, remplie d'eau chaude (2 cuillères à soupe), laissée pendant 3 heures, puis placée dans un bain-marie chauffé sous agitation à 60 - 70 ° C, laissée à refroidir et utilisée comme prévu. Cette pâte est efficace sous la forme de frottements avec les maladies de la peau et de l'acné, pour le traitement des cors.

Mesures de prudence

Malgré la vaste liste de propriétés bénéfiques du ginseng, il existe également des contre-indications à son utilisation. Par conséquent, avant de commencer le traitement, consultez un médecin. Il suit des cours dont la durée ne devrait pas dépasser un mois. La racine des plantes ne doit pas être utilisée pour le traitement si une personne a:

  • augmentation de l'irritabilité nerveuse;
  • hypertension grave;
  • troubles du sommeil;
  • saignements;
  • épilepsie, états convulsifs;
  • hyperfonctionnement des glandes endocrines;
  • maladies infectieuses et inflammatoires au stade aigu;
  • intolérance individuelle de la plante;

Le ginseng est également contre-indiqué chez les enfants, les femmes pendant la grossesse et l’allaitement. Lors de la prise, les effets indésirables suivants peuvent survenir: réactions allergiques, troubles des selles, saignements de nez, maux de tête, insomnie, nausées et vomissements, tachycardie, surexcitation du système nerveux. Quand ils apparaissent, vous devez arrêter de prendre et consulter un médecin.

Dans le traitement du ginseng, il faut savoir que cela augmente la sensibilité du corps à d'autres stimulants, tels que la caféine, l'alcool.

Important: L'acceptation du ginseng chez les hommes peut être accompagnée d'épisodes d'augmentation de la pression artérielle, de battements de cœur, de troubles du sommeil. Par conséquent, leur utilisation non contrôlée est dangereuse.

http://priroda-znaet.ru/zhenshen/

[Fermé] Ginseng

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour poster une réponse.

Messages 6

1 sujet de Fr-r Permalink to this post.

Objet: Ginseng

Voulu parfum au printemps avec des notes de ginseng!

2 Réponse de Iren Morris Permalien à ce message

Re: Ginseng

Et qu'est-ce que ça sent? J'ai une crème avec du ginseng rouge, il y a une odeur complètement inquiétante - des pommes de terre crues gâtées du sous-sol.

3 Réponse de Lenusik Permalien à ce message (modifié: Lenusik, 2013-02-18 14:26:50)

Re: Ginseng

Il y a une recherche de notes

Demeter a pratiquement monoaromat

4 Réponse de Fr-r Permalien à ce message (modifié: Fr-r-r, 2013-02-18 15:33:18)

Re: Ginseng

Et qu'est-ce que ça sent? J'ai une crème avec du ginseng rouge, il y a une odeur complètement inquiétante - des pommes de terre crues gâtées du sous-sol.

ELLE..Essayez le thé vert au ginseng. Bien sûr, un amateur, mais j'aime tellement ça!

Lenusik, regardé la recherche sur les notes, en ce sens qu'elle donne une recherche avec un étirement, vous pouvez sentir le ginseng. À propos de Demeter a déjà enregistré)

5 Réponse de Teng Permalien à ce message (modifié: Teng, 2013-02-20 13:05:41)

Re: Ginseng

Je suis follement désolé, mais qu'entendez-vous par "thé vert au ginseng"? Il existe différentes variantes sur le sujet.

Hypothèse n ° 1: vouliez-vous dire que «le ginseng oolong avec une saveur laiteuse» ressemble à de petits cailloux verts et poreux? Si oui, alors le ginseng est seulement dans le titre. Ce n’est pas un thé vert de haute qualité dans la poudre de réglisse, les arômes et d’autres produits chimiques (en passant, lors de l’infusion, cette merde se dissout dans l’eau, ce qui ne devrait pas se produire avec la matière organique, il ne reste que des feuilles de thé brun-vert cassées). À propos de la saveur: il n’ya pratiquement pas de thé, pas de ginseng, mais il y a quelque chose de sucré-réglisse, avec des notes de cannelle, de piment de javel et d’autres épices. Jusqu'à vanille (plutôt même vanilline). Ici, les options de saveur sont greens + epices presque avec une inclinaison orientale.

Hypothèse n ° 2: vouliez-vous dire «oolong ginseng elite / gold / prestigieux / autre nom avec une prétention en matière de délicatesse?» Ressemble à la précédente, mais au lieu de la chimie, les feuilles de thé roulées sont «roulées» dans le pollen, l’infusion de thé s’avère peu claire, bien que le thé soit vraiment une couche d’élite et naturelle, respectivement, n’est pas du tout bon marché. Seul le ginseng, s'il est présent, se présente sous la forme d'une mie comprimée. La saveur principale ici est exactement celle du pollen de fleurs. Plus un soupçon d'amertume thé-vert. Options: saveur de pollen + amertume / verdâtre.

Hypothèse numéro 3: voulez-vous dire une sorte de mélange de "thé vert au ginseng", il est généralement vendu en vrac, avec des morceaux de type ginseng. Donc, ça sent juste le thé vert amer et peut-être un peu une éponge avec une sorte de colonne vertébrale ("céleri", bois frais? - il y a aussi différentes nuances). Mais la plupart du temps, ils ajoutent une sorte d’huile pour donner un arôme plus éclatant, je n’ose même pas leur suggérer de l’ajouter à chaque thé. Je suis tombé sur le même et avec une inclinaison orange à peine perceptible, et avec du jasmin, et avec quelque chose de spécial et avec quelque chose de pas identifiable du tout. En général, il me semble dans cette version de "not digging dig".

Hypothèse n ° 4: vous vouliez dire vraiment du thé vert d'élite avec du ginseng (il en existe également de nombreuses variétés), où un très bon thé vert est mélangé à des morceaux de vrai ginseng. C'est une rareté, même dans les magasins spécialisés, il est presque impossible à trouver, uniquement sur commande en provenance de Chine et de Taïwan. Mais ça sent comme un miracle de thé rare. juste un très bon thé vert (plutôt plus proche de Askent de I. Miyake que de Green Ti de E. Orden).

http://www.fragrantica.ru/board/viewtopic.php?id=37501show=all

TeaTerra

Ginseng, ginseng oolong ou ce qui pousse

Le ginseng (de la tradition chinoise 人參, ex. 人参, pinyin: rénshēn, pall.: Renshen; lat. Pánax) ("la racine de la vie") tire son nom de son apparence, ou plutôt de la forme de son rhizome. Littéralement du chinois, le nom se traduit par "homme-racine", et cette racine est connue de la nation chinoise depuis longtemps. Selon certaines sources, les Chinois utilisent du ginseng plus de deux mille, voire quatre mille ans. Les Européens l'ont également rencontré dans la première moitié du 17ème siècle, il s'appelait Pánax c'est-à-dire "La racine de la vie" du latin panacea (panacea).

Le genre ginseng comprend 11 espèces, dont la plupart poussent dans les étendues de l’est et du sud-est de l’Asie, et une seule espèce est cultivée en Amérique du Nord. Le détenteur du record de la production de la racine miracle est la Corée, et la Chine est le leader de la consommation, à la suite de laquelle un certain nombre de différends territoriaux ont été initiés, motivés par le contrôle exercé sur les champs de ginseng. En Asie, il est d'usage d'utiliser des racines dans la nourriture de tous les jours. Il existe une masse de plats contenant des racines coupées en tranches, de la poudre ou de l'extrait de ginseng.

La demande de ginseng en Chine est si forte qu’une partie est importée d’Amérique. Le moment épicé est ici aussi, puisque les Chinois attribuent le principe opposé, le Yin, au ginseng américain. L'explication est simple: le ginseng sino-coréen provient des régions septentrionales de l'Asie et, afin de contrebalancer la gravité et le froid de ces endroits, le début du Yang se manifeste clairement. Le ginseng américain est importé par voie maritime, à travers la province du Guangdong, située dans la zone subtropicale. Sud, la chaleur - c'est l'énergie Yin pour l'équilibre, et le fait qu'il pousse principalement au Canada est ignoré.

La teneur la plus élevée en ingrédients actifs de la plante se situe au cours de la saison de croissance. Pour le ginseng, cette période a lieu après la troisième année de vie. La croissance active du système racinaire se produit à la 4ème année, c'est pourquoi on trouve le plus souvent des plantes âgées de quatre à six ans en vente. Au cours des six dernières années, les racines ont atteint la teneur maximale en ingrédients actifs. Il est vrai que certains admirateurs de racines préfèrent encore les spécimens plus âgés. Ainsi, en 1976, pour une somme fabuleuse de 10 000 $ pour ces temps (et même pour le présent), la racine de 400 ans de Mandchourie a été vendue.

La récolte entière est divisée en 4 variétés de base: "céleste", "terrestre", "bonne" et "en tranches". Les dirigeants qui évaluent la qualité du produit sont soumis à de nombreux paramètres, tels que le poids et la taille de la racine, mais la similitude avec la silhouette humaine est essentielle. Autrement dit, plus la racine ressemble à une personne, plus elle est proche du ciel. De telles racines sèchent souvent complètement en gardant les similitudes. En outre, en vente, vous pouvez trouver du ginseng rouge, qui n'est pas une sorte de spécial, sa couleur est le résultat d'une technologie de traitement spéciale. En outre, on distingue le ginseng coréen, chinois et américain - c'est tout Panax, la différence du produit est également déterminée par la différence de climat.
Le traitement est le suivant: les racines mûres sont déterrées, nettoyées (lavées), traitées à la vapeur, puis finalement séchées dans une pièce (1-2 mois). Alors obtenez du ginseng rouge, le blanc implique un traitement plus naturel, sans traitement thermique, il est pressé au soleil. De plus, avant le séchage final, les racines sont souvent traitées avec du sirop de sucre, de la mélasse et du miel. D'où le mythe et la douceur du ginseng - en fait, le goût naturel du ginseng recèle une certaine amertume.

Dans la littérature européenne, les premières mentions apparaissent vers le milieu du XVIIe siècle. L’un des premiers, Sir Thomas Brown, un érudit d’Oxford, cite des informations sur le ginseng extraites de "croquis chinois" de Kycherra, membre de la Mission catholique romaine en Chine, publiées en l'an 1667.

Karl Linney a affirmé que la racine est largement utilisée en médecine chinoise comme relaxant musculaire.

Le nom commun du genre, la similitude de la forme externe, cachent une masse de différences interspécifiques, ce qui laisse une empreinte sur l'application pratique. Il s’agit donc du ginseng ordinaire (Panax ginseng), qui se trouve sur le territoire de Primorye sur le territoire de la Russie, en Corée du Nord et en Corée du Sud, est donc le produit "recherché", dont la renommée a traversé les siècles.

Une substance active unique pour le ginseng est un groupe de saponines, à savoir les ginsénosides, comme les surnomment des chercheurs asiatiques, ou Panaxoids selon la version des scientifiques russes, autrement dit le Ginseng, si vous évitez les aléas de la translittération. Cela indique qu'ils ne se trouvent que parmi les représentants du genre ginseng, mais dans des proportions différentes, différentes variétés sont donc évaluées différemment. En plus des panaxoïdes, les substances suivantes ont un effet positif sur le corps: xatriols, polysaccharides, huiles essentielles, vitamines (groupes C, B, acides nicotiniques, foliques, pantothéniques), macronutriments (magnésium, calcium, potassium, phosphore), microéléments (fer, manganèse, zinc)., titane, cobalt, molybdène, chrome), peptides, pectine, résines et mucus.

En ce qui concerne le moment et la composition de la collecte, et en termes de richesse maximale en macroéléments, il est préférable de collecter le ginseng à la fin de la saison de croissance.

Les saponines irritent les muqueuses. C’est cet effet qui favorise la sécrétion des expectorations et améliore leur écoulement. En grande quantité, elles peuvent provoquer des nausées et des vomissements, qui sont également utilisés si nécessaire pour nettoyer rapidement l’estomac. Les xatrioles stimulent la synthèse du collagène, ce qui améliore l'état de la peau, aide à prolonger sa jeunesse, favorise le renouvellement de la couche externe des cellules de la peau et le protège également d'une exposition excessive aux rayons ultraviolets. Les peptides agissent également sur la peau de nombreuses manières: ils aident à lutter contre les rides prématurées, la pigmentation.
Les polysaccharides, les acides aminés, les huiles essentielles, les vitamines et les minéraux sont impliqués dans les échanges eau-sel et protéines, fournissant un tonus général.

Entre autres choses, le ginseng a un effet adaptogène, biostimulant et métabolique. En termes simples, la racine de la vie peut augmenter la résistance du corps à un large éventail d’effets néfastes de nature physique, chimique et biologique. Régule le métabolisme, stimule le système nerveux central, réduit les faiblesses chroniques, la somnolence et la fatigue générale, normalise la pression artérielle, augmente les performances physiques et mentales, stimule la fonction sexuelle. L'utilisation régulière aide à améliorer l'appétit. Réduit les niveaux de cholestérol et de glycémie nocifs.

Des conditions asthéniques, le rétablissement après une maladie grave, une altération de la fonction sexuelle, une situation de stress physique et mental prolongé ou excessif, une faible immunité et une faible résistance corporelle peuvent servir d'indications.
Divers essais cliniques ont montré que le ginseng peut augmenter le contenu en leucocytes (globules blancs), ainsi que stimuler la partie antivirale du système immunitaire et prévenir une éventuelle récurrence de la maladie. Le délai de rétablissement complet de la maladie est réduit de 50%.

Selon la classification chimique thérapeutique, la racine de ginseng appartient aux préparations toniques générales. L'utilisation fréquente pendant plus de 3 mois n'est pas recommandée en raison de la stimulation excessive des glandes surrénales et du risque de déséquilibre hormonal.
S'abstenir devrait être sujet à l'insomnie, aux saignements, à l'excitabilité accrue, à l'hypertension artérielle, à l'épilepsie, aux syndromes convulsifs, pendant la grossesse, l'allaitement et aux enfants de moins de 12 ans.

Oolong

Les premières mentions dans la littérature peuvent être attribuées au début du XIVe siècle. Le sujet de la fabrication d'une boisson comprenant une feuille de thé et une racine de ginseng a été touché par les taoïstes du mouvement Zhengyi (École du vrai), qui est directement mentionné dans les commentaires sur les rituels de "Zhengyubu".

L’essentiel est l’équilibrage de la nature Yin de l’infusion de thé à la racine de ginseng. Ce principe - le principe de l'équilibre, est la base de la médecine chinoise, de la cuisine, des formes d'art traditionnelles. De plus, cet équilibrage mutuel, la feuille de thé équilibre également le ginseng trop actif, compensant ses limitations dans l'application à certains groupes d'individus. L'histoire de la boisson au ginseng à base d'oolong n'a que quelques décennies. Au fil des ans, le ginseng oolong 人参 乌龙 a été aimé par beaucoup, justement à cause de son effet équilibré, de son goût éclatant et de ses bienfaits pour la santé. Technologiquement, un tel thé a été renforcé dans la culture du thé chinoise avec l'introduction de la torsion sphérique pour les oolongs. Depuis les années 80, l'oolong tordu de manière sphérique est devenu la base du thé au ginseng. Formé deux principaux points de production géographiques - Fujian et Taiwan. En outre, la production de ce thé à Taïwan a été facilitée par l'émigration du mentor céleste de l'école Zhengyi en 1949, qui a progressivement influencé toutes les sphères de la société, y compris les paysans.

Ainsi, vous pouvez maintenant trouver deux principales variétés de oolong avec du ginseng. Historiquement, deux approches ont émergé dans le Fujian et à Taiwan. Fujian produit principalement du thé saupoudré. Pour ce faire, prenez tout thé préparé, cuit à la vapeur et saupoudré de poudre de ginseng, souvent mélangé à de la réglisse et à un mélange d’autres herbes qui composent le bouquet corporatif. La poudre est préparée comme suit: chauffée à une température de 200-220 degrés pendant 4-6 heures. Le rapport correct du thé à la poudre est de 95% à 5%.

À Taiwan, utilisez parfois la méthode de "mise en œuvre". Pour ce faire, prenez la matière première finie, vaporisez-la avec une petite quantité d'osmanthus, pour lui donner un arôme floral et une douceur légère, puis traitez-la avec un extrait de racine de ginseng chinois. Le thé oolong au ginseng taïwanais a un goût plus doux et, en raison de l'absence de réglisse, il peut être bu par ceux qui en ressentent le désagrément.
Taiwa Dans des cas particuliers, la poudre de ginseng rouge est utilisée pour saupoudrer. Ces thés sont considérés comme particulièrement puissants.

http://www.tea-terra.ru/2014/11/29/19489/

Ginseng Racines de ginseng

Description de la plante

Racines de ginseng - radices ginseng
Ginseng - panax ginseng sa.a. meu
Sem. Aralia - Araliaceae
Autres noms: vrai ginseng, panax ginseng, racine de la vie

Plante herbacée vivace atteignant 80 cm de hauteur, atteignant l’âge de 50 à 70 ans ou plus. Il a une racine pivotante succulente, donnant, en règle générale, une tige aérienne, au sommet de laquelle se trouve une spirale de 4-5 feuilles.
Les feuilles sont longues, pétiolées, 3-5-palchatostrosies, folioles elliptiques, pointues, finement bipèdes le long du bord. Les deux feuilles du bas sont beaucoup plus petites que les autres.
Un long pédoncule sort du centre de la spirale des feuilles et se termine par un simple parapluie portant de petites fleurs verdâtres d'apparence ordinaire à cinq membres.
Le fruit est une drupe coénocarpique rouge vif juteuse à deux graines. Les médicaments étroitement pressés les uns contre les autres forment une "boule rouge", clairement visible à l’automne parmi le feuillage vert (Fig. 6.22).

Fig. 6.22. Ginseng - Panax ginseng SA Miaou

Il fleurit en juin - juillet, les fruits mûrissent en août. Propagation par graines.

Propagation

Répandre. Pousse à l'état sauvage en Russie, en Extrême-Orient, dans la taïga d'Ussuri, à Primorski et dans le sud du territoire de Khabarovsk; de plus en plus en Chine, en Corée, au Japon. Cependant, les plantes sauvages sont presque détruites et leur recherche ne donne pas toujours des résultats positifs. Le ginseng figure dans le Livre rouge de la RSFSR (1988). Des travaux sont en cours sur la culture du ginseng dans le territoire de Primorsky, dans le Caucase du Nord et dans d'autres régions de la Russie.

Habitat Dans les cèdres de montagne sourds et les forêts mixtes, principalement sur les versants nord ombragés, dans les fourrés de fougères et d'arbustes. C'est une plante qui aime les ombres, elle ne pousse donc pas dans les forêts clairsemées avec un large accès au soleil. Nécessite de l'humus, un sol assez humide mais pas humide. Il se développe des instances uniques.

Matières premières médicinales

Signes externes

Matières premières entières

Racines atteignant 25 cm de long, 0,7-2,5 cm d'épaisseur, avec 2 à 5 grosses branches, moins souvent sans elles. Les racines sont collées, longitudinalement, rarement froissées en spirale, fragiles, pli lisses. Le «corps» de la racine est épaissi, presque cylindrique, au sommet avec des épaississements annulaires clairement exprimés. Dans la partie supérieure de la racine, se trouve un rhizome rétréci transversalement, appelé «cou».
Le rhizome est court, avec plusieurs cicatrices de tiges tombées, son sommet forme une "tête", qui est un résidu de tige élargi et un bourgeon apical (parfois 2-3). Parfois, une ou plusieurs racines fortuites quittent le «cou» (Fig. 6.23). "Cou" et "tête" peuvent être manquants.
La couleur des racines à partir de la surface et sur la coupe est blanc jaunâtre, sur le blanc frais.
L'odeur est spécifique. Le goût est doux, brûlant, puis amer.

Couper les matières premières

Plaques de forme rectangulaire ou triangulaire de section transversale atteignant 10 cm de long, 0,2-1,8 cm de large, 0,2-0,8 cm d'épaisseur et comportant de minces racines filiformes. La présence de "cou" et de "tête" est également visible dans les matières premières coupées. La couleur est blanc jaunâtre. L'odeur est spécifique. Le goût est doux, brûlant, puis amer.

Indicateurs numériques de matières premières

Extraits extraits avec 70% d’alcool, au moins 20%; humidité pas plus de 13%; total des cendres ne dépassant pas 5%; racines noircies et dorées à la surface, pas plus de 10%.

Autres types de ginseng

Les racines de ginseng coréen sont rouges et blanches à usage médical.

Racine rouge

La racine rouge est translucide, a la consistance d’une corne, elle est très dure et lourde, la surface est froissée longitudinalement et sa section est finement pliée. racines minces fragiles.
Le «corps» de la racine est en forme de fuseau ou presque cylindrique, le «cou» et la «tête» sont généralement absents. Sur certains spécimens au sommet, il y a des traces de 1 à 3 tiges. Il y a peu de branches, dans la partie supérieure, il y a 1-2 processus, dans la partie inférieure, il y a 2-3 processus et plus. Les lobes des racines sont généralement coupés et sont livrés séparément, reliés en petits paquets.
La couleur à l'extérieur et à la pause est brun rougeâtre.
Le goût est doux, puis amer. Obtenu en soumettant la vapeur chaude à des racines pendant 30 minutes ou plus, puis en les séchant à 30 ° C.

Racine blanche

La racine blanche est différente de la couleur rouge; de ​​l'extérieur, elle est jaune blanchâtre, blanche et farineuse pendant la pause. Recevoir à la suite d'un simple séchage des racines au soleil.

Microscopie de racine de ginseng

La section transversale de la racine montre une couche étroite de liège brun clair, une écorce large, une ligne claire de cambium et de bois.
Les éléments du phloème et du xylème sont situés par des brins radiaux étroits et sont séparés par de larges rayons centraux à rangées.
Le phloème se compose de petites cellules à paroi mince, formant un brin de forme triangulaire adjacent au cambium, au-dessus duquel se trouvent des canaux sécréteurs au contenu jaune et jaune pâle. Le reste du cortex est représenté par un parenchyme à grandes cellules plutôt lâche, dans lequel il y a 2 ou 3 rangées de canaux sécréteurs avec des gouttes de contenu brun-rouge.
Le xylème est constitué de vaisseaux étroits situés radialement dans une, rarement deux rangées, et de petites cellules de parenchyme du bois. Au centre de la racine se trouve une section du xylème primaire sous la forme d'un astérisque. Dans les cellules des rayons médullaires, ainsi que dans le parenchyme de l'écorce et du bois, il existe de petits grains d'amidon arrondis, simples et complexes à 2-6. Les cellules séparées contiennent de l'oxalate de calcium drusen.

Récolte et stockage des matières premières

Bas La récolte des racines de ginseng sauvages est effectuée sous licence par des spécialistes («demandeurs de ginseng») à l'automne, à un moment où il est plus facile de trouver d'autres plantes.

Mesures de sécurité. La récolte de jeunes racines pesant moins de 10 g n'est pas autorisée. Bien que rares, on trouve des spécimens pesant entre 300 et 400 g de vieilles plantes âgées de 100 à 200 ans. Le ginseng est une plante médicinale rare et précieuse, il faut donc le conserver avec soin, sinon il sera complètement détruit dans les années à venir. Actuellement, le ginseng est cultivé en Chine, au Japon et plus largement en Corée, où cette branche de la culture de plantes médicinales joue un rôle important dans l'économie du pays. En Russie, cultivé dans une ferme spécialisée "Ginseng" sur le territoire de Primorsky. La culture du ginseng est très laborieuse. La masse maximale des racines de 5 à 6 ans est de 300 g et plus. Les racines sont récoltées dans des plantations de plantes âgées de 5 à 8 ans.

Développement de la culture biotechnologique industrielle du tissu de ginseng.

Séchage Selon l’utilisation, les racines sont conservées fraîches (les matières premières sont exportées) ou séchées au soleil ou dans des séchoirs à une température d’environ 50 ºC.

La normalisation. GF XI, vol. 2, art. 66 (matières premières sèches).

Stockage Dans les entrepôts, la matière première sèche est stockée dans des sacs en plastique de 1 kg emballés dans des boîtes en bois de 10 kg soigneusement emballées et doublées de papier. Lors du déballage des tiroirs, les racines sont placées dans des bocaux en verre avec un couvercle. Date d'expiration 2 ans 6 mois.

Composition de ginseng

La composition chimique du ginseng

L'étude de la composition chimique des racines de ginseng concerne principalement les scientifiques de notre pays et du Japon.

Les racines contiennent

  • Les saponines tétracycliques triterpéniques du rang Dammaran sont des panaxosides (ginsénosides), dont les glycols sont le protopanaxdiol et le protopanaxstriol, qui sont convertis en un milieu acide en panaxdiol et en panaxstriol.

En outre, les racines de ginseng sont contenues dans

  • huile essentielle (0,25-0,5%),
  • huile grasse
  • les phytostérols,
  • goudron
  • substances pectiques (jusqu'à 23%),
  • l'amidon,
  • vitamines
  • les acides gras, un mélange qui s'appelle l'acide panax,
  • nombreux oligo-éléments - fer, manganèse, argent, etc.

La cendre de racine contient plus de la moitié du phosphate.

Propriétés et application du ginseng

Groupe pharmacothérapeutique. Tonique général.

Propriétés pharmacologiques et utilisation du ginseng

Depuis des siècles, les racines de ginseng sont utilisées dans tous les pays d’Extrême-Orient. Elles sont maintenant largement utilisées dans tous les pays du monde.

La recherche scientifique a établi que la plante a

  • tonique
  • stimulant et
  • effet adaptogène en cas de fatigue physique et mentale, activité altérée du système cardiovasculaire, hypofonction des glandes sexuelles, neurasthénie après une maladie débilitante.
  • Abaisse le cholestérol sanguin et la glycémie
  • active l'activité des glandes surrénales.

Des médicaments

  1. Racines de ginseng, matières premières. Matières premières pour la teinture.
  2. Teinture de ginseng (teinture (1:10) dans de l'éthanol à 70%). Remède tonique et adaptogène.
  3. Ginseng, gélules de 1 g (extrait standardisé de racines de ginseng). Remède tonique et adaptogène.
  4. Ginsana, capsules de 0,1 g (extrait standardisé de racines de ginseng). Remède tonique et adaptogène.
  5. Teinture "Biozhenesen" (teinture (1:10) sur de l'éthanol à 40% à partir de biomasse de ginseng sec). Remède tonique et adaptogène.
  6. L'extrait fait partie de la combinaison de médicaments et de préparations vitaminées ("Ginrozin", "Vitamaks", "Gerimaks", "Doppelgerts Vitalotonik", "Doppelgerts ginseng actif", etc.).

Jésus-Christ a déclaré: Je suis le chemin, la vérité et la vie. Qui est-il vraiment?

Christ est-il vivant? Christ est-il ressuscité des morts? Les chercheurs étudient les faits

http://doctor-v.ru/med/zhenshen/

GINSENG

GINSENG

Selon la légende, la racine de thé coréen, le ginseng (ginseng), aurait été offerte à l'homme comme un cadeau des dieux de la montagne. Son nom botanique est Panax Ginseng, et le ginseng est populaire en Bulgarie. Les gens l’appellent aussi «homme-racine», «racine de la vie», «don de l’immortalité», etc. Son vrai nom est formé à partir des mots: pan - tout, mais je le traite, ce qui reflète les propriétés «tout usage» de cette racine.

La médecine traditionnelle chinoise a connu l'effet du ginseng il y a quelques milliers d'années, lorsque chaque racine de celui-ci était vendue comme agent de guérison onéreux. On sait que dans un passé lointain, 1 kg était considéré comme 1 kg d'or. L'éventail des maladies dans lesquelles la médecine orientale ancienne utilisait la racine «miraculeuse» de cette plante était étonnamment vaste et diversifié. Aujourd'hui, la médecine traditionnelle en Chine, au Tibet, en Corée, en Inde et dans la région de l'Amour utilise les racines de ginseng comme un outil de renforcement général dans la lutte contre le vieillissement, contre le surmenage, impuissance, anémie, tuberculose, diabète sucré, maladies du foie, des reins, du cœur, du système nerveux, maux de tête, faiblesse, insomnie, etc. [18]

La médecine chinoise explique l'efficacité multilatérale du ginseng principalement en raison de son effet tonique général sur tout le corps. Cette propriété tonique commune explique l’effet bénéfique du ginseng sur des sujets aussi divers pour des raisons et un mécanisme d’apparition de maladies.

Le ginseng ordinaire est une plante herbacée vivace atteignant une hauteur de 30 à 70 cm. Ses racines, similaires à celles du persil, atteignent une longueur pouvant aller jusqu'à 25 cm et une épaisseur de 2 à 2,5 cm. La racine donne 2 à 6 grosses branches de couleur jaunâtre ou blanchâtre.. Dans sa partie supérieure, appelée le cou, il y a plusieurs plis transversaux. Chaque année, au sommet du cou, il se forme rarement 2 ou 3 bourgeons en hibernation. La tige de la plante est lisse, mince et souvent simple. À sa base, il y a plusieurs écailles feuillues charnues et, dans la partie supérieure, une tourelle, une rosette apicale. Au cours de la troisième année de vie de la plante, une inflorescence se développe généralement, comme un petit parapluie. Fleurs de ginseng blanchâtres à cinq feuilles. Les étamines à filament doux sont également au nombre de cinq. Les fruits mûrs sont de couleur rouge vif et ressemblent à des haricots. Leur longueur atteint 1 cm. Dans la chair juteuse de ces fruits se trouvent des graines aplaties en forme de disques - des os (un, deux ou trois morceaux).

Fig. 10. Ginseng

Le ginseng fleurit en juillet et ses fruits mûrissent en août-septembre.

La racine du ginseng frais qui pousse à l'état sauvage pèse généralement entre 20 et 22 g, et la racine séchée est plusieurs fois plus petite. Seuls des spécimens rares de racines âgées de 100 ans ou plus pèsent de 150 à 300 g.

Dans la nature, le ginseng sauvage est une plante très rare. On le trouve dans les territoires de l'Amour et de Khabarovsk de l'URSS, dans le nord de la Chine et en Corée (dans la région de Ginzeng) et pousse principalement dans les forêts de feuillus et de conifères vierges dominées par le cèdre de Corée. Il préfère un sol meuble, bien drainé, riche en humus et des collines douces. Se produit seul ou en petits groupes. Les accumulations de 100 plantes ou plus sont rares.

Pour préserver les graines de ginseng, en raison de la réduction constante des réserves naturelles, il est recommandé de récolter les racines en août et en septembre. Ensuite, les graines sont déjà complètement mûries. Les racines collectées à cette époque sont mieux conservées.

Le ginseng a été introduit en Europe en 1610 par les Hollandais. Cependant, pendant des siècles, il n'a pas reçu de distribution en raison de la difficulté de livraison et des prix fabuleux. Le ginseng est maintenant cultivé en République populaire démocratique de Corée, en Chine, en Union soviétique et en partie en Mongolie. En 1953, l'académicien Khr. Daskalov a apporté des graines de ginseng de Chine pour des recherches en Bulgarie. Des plantations réussies ont été effectuées sur des champs expérimentaux à Samokov et à Krichim. Les résultats obtenus jusqu'à présent ont montré que la Bulgarie disposait de toutes les conditions pour poursuivre son développement. Parallèlement, des recherches scientifiques approfondies sont menées sur les propriétés pharmacologiques et médicinales du ginseng [19].

Le ginseng ne tolère pas les eaux stagnantes dans le sol, mais par temps chaud et sec, il doit être arrosé. Le sol doit être constamment maintenu en vrac et détruire les plantes parasites. Lors du creusage et du désherbage du ginseng, vous devez faire très attention à ne pas blesser les racines situées à une profondeur maximale de 3 à 5 cm.

Il est possible de ne récolter que les racines âgées de 5 à 8 ans et les semences - de la 3ème à la 4ème année après la plantation. Les plantes à racines sont enlevées à la fin de la saison de croissance et avec beaucoup de précaution, afin de ne pas endommager la racine principale et ses nombreuses branches. Les racines fraîches sont immédiatement envoyées à une station de tri, où elles sont réparties en fonction de la qualité. Ils sont ensuite séchés ou autrement conservés.

Un autre type de ginseng est un hybride américain à cinq feuilles que l'on trouve dans les forêts de feuillus des États-Unis et du Canada. Il est cultivé en grande quantité principalement pour être exporté en Chine.

L'Aralia de Mandchourie appartient à la même famille que le ginseng (Aralia) et possède des propriétés curatives très similaires. Cet arbre est principalement distribué en Extrême-Orient, en Corée et dans le nord de la Chine. Il pousse dans des forêts mixtes et de conifères, souvent dans des clairières seules ou en petits groupes, atteignant une hauteur moyenne de 5 m. Le système racinaire est superficiel et l'épaisseur des racines elles-mêmes peut atteindre 5 cm. Des bourgeons supplémentaires se forment dessus, donnant de jeunes pousses. Le tronc est recouvert d'écorce inégale, parsemée de nombreuses pointes acérées. Dans la plupart des cas, l’arbre est dépourvu de branches ou un petit nombre d’entre elles est groupé à son sommet, atteignant une longueur de 1 m. La période de floraison est de juillet à août. Les fleurs d'aralia sont jaune-blanc. Les fruits mûrissent en octobre et se présentent sous la forme de fraises ou de boules d'un diamètre de 3 à 5 mm, bleu-rouge. Ils ont 5 fosses. Graines oblongues de 2,5 mm de long, marron clair. Ce n’est que ces dernières années que la culture de semences de cette plante a été réalisée.

Il n’existe toujours pas de données comparatives sur les indices curatifs du ginseng ordinaire et d’autres espèces de cette plante. Ils ne sont que par rapport à ses racines.

Leur composition chimique est très diverse. Les études sur cette composition et ces principes de fonctionnement ne sont pas encore complètement terminées. Cependant, il a été établi que les racines de ginseng contiennent les substances glucosidiques suivantes: panaxssaponine, panaxvilon, dont la composition n'a pas encore été définitivement établie, panaxosides A et B, etc. Ce sont vraisemblablement les glkozides qui sont les principaux ingrédients actifs du ginseng. De plus, dans ses racines se trouve une huile essentielle, connue sous le nom de p a et tsé n (0,05%) - point d’ébullition de 105 à 110 ° C, qui provoque une odeur particulière de ginseng, également de squiteropen. Un mélange d’acides palmitique, stéarique, oléique et linoléique, appelé «acide panaxique», détermine également l’arôme et le goût de l’extrait de racines de ginseng, ainsi qu’une petite quantité d’alcaloïdes de composition indéterminée, sucre de canne, phytostérols, flegme, gomme, vitamines C, B1, Dans2, fer et manganèse.

En culture, les racines de ginseng en termes de composition chimique, d'action pharmacologique et thérapeutique ne diffèrent pas qualitativement des racines sauvages, qui n'ont peut-être qu'un peu plus d'activité.

En résumant les données de la littérature issues de nombreuses observations, on peut tirer la conclusion suivante: le ginseng ne doit pas être considéré comme un agent thérapeutique ayant un effet spécifique sur une maladie donnée. Son effet sur le corps doit d'abord être considéré comme stimulant et tonique [20].

Les travaux expérimentaux d'un groupe de médecins de l'Extrême-Orient soviétique sous la direction du pharmacologue de Léningrad, N. V. Lazarev, ont joué un rôle décisif dans la découverte de son action multilatérale sur les différentes fonctions de l'organisme. Leurs recherches montrent que les préparations à base de ginseng sont supérieures à tous les autres moyens de stimuler et de raffermir le système nerveux (cola, café, thé).

L’acceptation prolongée du ginseng n’entraîne pas d’effets secondaires indésirables. Il est établi que le ginseng améliore davantage l'activité mentale que l'activité physique. Il a un effet stimulant complet sur l'activité nerveuse supérieure. Sous l'influence du ginseng, les processus d'éveil et les processus d'inhibition dans le cortex cérébral du cerveau s'intensifient simultanément. Le ginseng a un effet anti-narcotique modéré et non prouvé.

Selon Chernensky, l'effet du ginseng dure plus d'un mois après sa cessation.

L'un des indicateurs de l'effet bénéfique du ginseng, que la médecine traditionnelle chinoise apprécie énormément, est son effet curatif sur le diabète sucré. Des études menées par Trinevich ont montré que le ginseng abaisse la glycémie. Les travaux du scientifique bulgare V. Petkov (voir «Vurkhu pharmacodynamiats on women», Collection de recherches sur les arcs de femmes et de schisandra, Académie chinoise des sciences, BAN, 1958, Sofia) indiquent, selon ses observations, que le ginseng était continuellement introduit dans le Les animaux entraînent une augmentation des réserves glycogéniques dans le foie et renforcent l'action de l'insuline.

L'ingestion prolongée de ginseng par la bouche stimule la formation de sang - un fait connu dans l'Antiquité de la médecine chinoise et utilisé par celle-ci dans le traitement de l'anémie. Kin Xiong a constaté une augmentation du nombre de globules rouges et d'hémoglobine. La même chose est confirmée par les expériences de Petkov.

De nombreuses études révèlent que le ginseng contribue à normaliser la pression artérielle, améliore le fonctionnement des organes digestifs et contribue à la restauration rapide de la fonction hépatique après une jaunisse. Il a également été établi que les préparations à base de ginseng augmentaient les échanges gazeux dans les poumons, stimulaient la respiration des tissus (principalement du tissu cérébral), augmentaient l'amplitude des contractions cardiaques et étaient donc largement utilisées non seulement dans le traitement de diverses névroses cardiaques, mais également dans les lésions organiques du muscle cardiaque. La médecine traditionnelle utilise depuis longtemps l'effet bénéfique du ginseng sur le processus de cicatrisation des plaies. En Bulgarie, I. Andreev a également découvert son effet bénéfique sur l'Eesma sur l'évolution de l'ulcère peptique.

Les observations des dernières années sur l’effet prophylactique exercé par le ginseng sur l’action des rayons ionisants sont particulièrement intéressantes.

Les préparations à base de ginseng n'ont pas d'effet toxique, même en cas d'utilisation prolongée.

L'effet actif du ginseng sur diverses fonctions du corps s'explique par la diversité de sa composition chimique. Ainsi, un effet excitateur (tonique) est attribué à la panaxine, l'acide panaxique ayant un effet actif sur le métabolisme et renforçant les processus d'oxydation, ce qui entraîne une dégradation rapide des graisses; le panksvilon stimule les mêmes sécrétions endométriales et aide à maintenir un niveau hormonal constant dans le corps; La ginsénine régule le métabolisme des glucides, abaisse le taux de sucre dans le sang et augmente la formation et l’accumulation de glycogène dans le foie.

Les extraits d’Aralia de Mandchourie ont un effet bénéfique sur les patients asthmatiques (après une commotion cérébrale ou une contusion), avec impuissance résultant d’une neurasthénie ou d’un psychosten. Ils ont un effet stimulant sur le système nerveux central et le muscle cardiaque.

Il existe différents types de préparations à base de ginseng: teinture, alcool, poudres, comprimés, etc. Le ginseng était utilisé en médecine ancienne principalement sous forme d'infusions, d'extraits liquides ou de poudres.

L'infusion est préparée avec de l'alcool ordinaire à 40 ° ou un vin fort. Pour obtenir 1/2 litre de perfusion alcoolique, on utilise 1 racine de ginseng pesant 10-15 g, à prendre 30-30 gouttes 3 fois par jour avec une petite quantité d'eau.

Le ginseng séché et râpé est prescrit à 0,15 à 0,20 g, et l'extrait liquide à 20 gouttes, 2 à 3 fois par jour avant les repas. Le traitement dure environ 1 mois. Après une pause de deux semaines, deux à quatre autres cours sont organisés. Il est préférable de traiter avec du ginseng pendant la période automne-hiver de l'année.

Dans certains pays, des liqueurs contenant du ginseng ou ses extraits sont préparées, qui sont ajoutées aux boissons non alcoolisées et toniques.

http://eda.wikireading.ru/15965

En Savoir Plus Sur Les Herbes Utiles